Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 07:20
AUTOMNE ...

          Simplement pour partager avec vous, amis visiteurs, mes lectures du moment ...

 

 

     Plus la saison était triste, plus elle était en rapport avec moi : le temps des frimas, en rendant les communications moins faciles, isole les habitants des campagnes : on se sent mieux à l'abri des hommes.

 

     Un caractère moral s'attache aux scènes de l'automne : ces feuilles qui tombent comme nos ans, ces fleurs qui se fanent comme nos heures, ces nuages qui fuient comme nos illusions, cette lumière qui s'affaiblit comme notre intelligence, ce soleil qui se refroidit comme nos amours, ces fleuves qui se glacent comme notre vie, ont des rapports secrets avec nos destinées.

 

     Je voyais avec un plaisir indicible le retour de la saison des tempêtes, le passage des cygnes et des ramiers, le rassemblement des corneilles dans la prairie de l'étang, et leur perchée à l'entrée de la nuit sur les plus hauts chênes du grand Mail. Lorsque le soir élevait une vapeur bleuâtre au carrefour des forêts, que les complaintes ou les lais du vent gémissaient dans les mousses flétries, j'entrais en pleine possession de ma nature. Rencontrais-je quelque laboureur au bout d'un guéret ? je m'arrêtais pour regarder cet homme germé à l'ombre des épis parmi lesquels il devait être moissonné, et qui retournant la terre de sa tombe avec le soc de la charrue, mêlait ses sueurs brûlantes aux pluies glacées de l'automne : le sillon qu'il creusait était le monument destiné à lui survivre. Que faisait à cela mon élégante démone ? Par sa magie, elle me transportait au bord du Nil, me montrait la pyramide égyptienne noyée dans le sable, comme un jour le sillon armoricain caché sous la bruyère : je m'applaudissais d'avoir placé les fables de ma félicité hors du cercle des réalités humaines.

 

 

 

François-René de CHATEAUBRIAND

Mémoires d'Outre-Tombe 

 

Livre troisième, chapitre 12

Lausanne, Éditions Rencontre, 1968

pp. 142-3

Partager cet article

Repost 0
Publié par Richard LEJEUNE - dans Rich'Art
commenter cet article

commentaires

Carole 11/10/2015 00:08

Ah, Chateaubriand. Toujours parfait. Mais je suis sûre que vous avez choisi malicieusement cette "feuille d'automne" pour sa pyramide d'Egypte.

Richard LEJEUNE 11/10/2015 07:51

Détrompez-vous, chère Carole : en toute honnêteté, c'est de la sémantique et de la syntaxe du deuxième paragraphe dont je suis littéralement tombé amoureux quand j'ai lu cette page, il y a quelques semaines déjà.

Dans un tout premier temps, j'avais pensé conserver par devers moi cette superbe phrase aux fins de constituer, plus tard, un de ces incipit littéraires dont je suis assez friand en ouverture de mes articles.
Dans un deuxième temps, l'opportunité se présenta, hier matin, de la déposer en commentaire suite à une remarque à propos de l'automne sur le blog de Christiana.
Finalement, troisième temps de réflexion, je pris l'option, ici et sur Facebook, de la partager avec mes lecteurs en donnant à découvrir le début et la suite du texte, l'allusion à l'Égypte jouant effectivement dans ce choix - mais à ce moment-là seulement ! -, en sa faveur ...

Christiana 10/10/2015 16:57

Hihihi! Tu m'as bien eue! Je n'avais pas encore eu le temps de venir me promener dans ton jardin si joliment coloré! Bravo!
Et merci pour ce passage de Chateaubriand. Que c'est bien dit! Quelle élégance nostalgique pour parler de cette saison si étrange, la plus belle de toutes. Celle qui brille encore de mille feux mais qui porte déjà en elle les prémices d'un hiver, d'un long replis sur l'intime.

Richard LEJEUNE 10/10/2015 17:13

Je savais que ce texte allait te plaire, Christiana.
J'ai failli ce matin le déposer en commentaire sur ton blog, ne sachant pas si tu le connaissais ou pas. Puis, certain que, comme à ton habitude, tu viendrais me lire un de ces jours prochains, je me suis dit que ce serait intéressant de le proposer à tous mes lecteurs dont, peut-être, certains allaient le lire pour la première fois.
Je suis heureux de constater que les propos qui me sont adressés semblent corroborer mon option.

Sur l'automne, Chateaubriand méritait bien aujourd'hui de remplacer Verlaine ...

Alain 10/10/2015 12:58

Bleu-vert au loin ; rouge orangé, vert, jaune, outremer devant : palette somptueuse pour un beau tableau. L’harmonie des teintes se marie parfaitement aux lignes nostalgiques de Chateaubriand.
La qualité des mots de celui-ci me permet de mieux comprendre tes récentes motivations de retour à tes premières lectures de textes de grands auteurs.

Christiana 11/10/2015 10:23

Comme tu as bien fait! Je l'avais lu... il y a si longtemps que j'avais oublié combien c'était beau.

Richard LEJEUNE 10/10/2015 16:55

Merci à toi aussi Alain de comprendre mes choix pour la continuation de ce blog ... ainsi que d'apprécier à sa juste valeur le passage de Chateaubriand que j'ai voulu ce matin faire découvrir à tous mes lecteurs, ici et sur mes pages Facebook.

Te souviens-tu de cet article de la rentrée 2014 ?
(http://egyptomusee.over-blog.com/article-salle-5-vitrine-6-cote-seine-16-124160426.html)

Mes besoins de lecture de grands littérateurs y étaient déjà exprimés en insistant sur l'oeuvre de Proust. Et sous un autre éclairage saisonnier, le banc de mon grand-père était déjà lui aussi présent.
De sorte que l'article de ce jour, développant avec plus d'ampleur ce que déjà par le passé je tentais de mettre en avant grâce aux exergues littéraires chapeautant mes textes, constitue une suite parfaitement logique du sens à donner à mon blog.

Françoise 10/10/2015 11:03

Merci pour partager vos belles lectures du moment.

Richard LEJEUNE 10/10/2015 16:40

Chassez le naturel, Françoise, et l' "Ouvreur de Chemins" revient en force.
Si d'aventure, l'extrait de Chateaubriand que j'ai choisi ce matin vous a plu, cela ne peut que me réconforter à poursuivre dans cette voie ...

Selkis-C@t 10/10/2015 10:13

Un livre c'est un arbre qui cherche comment dire à toute la forêt qu'il y a une vie ... après la vie.
Gilles Vigneault [L'apprenti sage]

Egyptomusée, c'est Richard qui trouve le moyen de nous dire qu'il y a une vie... après l'Egypte

Richard LEJEUNE 10/10/2015 16:34

Merci Catherine. Tu m'as parfaitement compris et tu l'exprimes remarquablement bien !

Présentation

  • : EgyptoMusée - Le blog de Richard LEJEUNE
  • EgyptoMusée  -  Le blog de Richard  LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages