Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 00:00
ET PYTHAGORE M'INTIMA ...

 

     Dans un premier temps, je n'y pris pas vraiment attention quand je croisai son visage, hiératique, partiellement dissimulé dans la pénombre, m'observant peut-être depuis un certain temps déjà. 

 

     Une seule idée me taraudait alors depuis mes déambulations au sein du chantier de fouilles et des ruines exposées en plein air tout autour du Musée archéologique :

 

ET PYTHAGORE M'INTIMA ...

 

descendre vers le vieux port de Pythagorion et me rafraîchir au plus vite, estimant qu'aussi insignifiante "fontaine" archaïque ne me serait d'aucune utilité.

 

ET PYTHAGORE M'INTIMA ...

 

 

     Ce n'est qu'après mon quatrième ou cinquième vin doux de Samos, - cette petite merveille que les dieux de l'Olympe n'eurent malheureusement jamais l'heur de déguster -, que je l'entendis nettement m'apostropher sous la forme d'un sympathique tutoiement depuis l'autre rive du petit port : Richard, août s'achève, annonça-t-il, - telle la pythie dont la légende veut que son nom provienne -, et avec lui, sois-en conscient, le terme de tes vacances ! 

     Septembre se profile à l'horizon de ton ÉgyptoMusée, cher Richard. N'oublie dès lors point de tenir la promesse que tu fis à tes lecteurs voici deux mois déjà : votre rendez-vous du mardi 5 septembre prochain, pour évoquer à nouveau de conserve une thématique à propos de cette Égypte que j'ai jadis tant aimée.

 

     Et c'est à ce moment précis que, joignant le geste à la parole, je le vis, oui, je vous assure que je le vis distinctement, - tel Platon au second plan, au centre de la fresque que Raphaël peignit dans la "Chambre de la Signature", au Vatican -, lever l'index droit vers le ciel, alors que dans cette oeuvre célèbre, l'immense artiste d'Urbino nous présentait ce même Pythagore, au premier plan, à gauche, rédigeant quelques notes sur une page d'un imposant ouvrage.

     Et tout aussi distinctement, je l'entendis ajouter, le doigt toujours pointé vers l'azur embrassant l'île de Samos : "Est venu maintenant pour toi, Richard, le temps de reprendre l'avion vers ta Belgique natale."

 

   

ET PYTHAGORE M'INTIMA ...

  

     Quelque peu ébaubi, mais décidant de réguler mes émotions, je commandai un ultime vin doux des caves autochtones.

     Puis je  me dirigeai vers le premier des taxis qui, en enfilade, sommeillaient dans la moiteur ambiante, le long du trottoir de la rue commerçante toute proche.

 

     Et le lendemain matin, obtempérant à l'injonction du grand philosophe mathématicien, je pris l'avion qui, via Santorin, me reconduisit à Bruxelles, 

 

ET PYTHAGORE M'INTIMA ...

 

abandonnant en chemin un soleil perpétuellement généreux et plus d'une trentaine de degrés si profitables à mes vieilles articulations, toutefois bien décidé à me contenter d'un ciel si gris, d'un ciel si bas qu'un canal ou se perdrait ou se pendrait, mais néanmoins sous lequel, amis visiteurs, avec un immense bonheur, aussi longtemps que vous me suivrez, il me siérait que nous continuions à cheminer ensemble ... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Alors Richard, tu entends des voix dans ton verre de vin doux? Peu importe si le soleil combiné au breuvage tapait un peu trop fort, le principal est que tu as suivi l'injonction pour notre plus grand plaisir!
Répondre
R
Et pour le mien aussi, je t'assure ...
C
Cher Richard,<br /> <br /> Quel joli clin d'oeil amical et littéraire composé dans les ors écarlates de la dive bouteille...sourires ! Je suis ravie de vous retrouver.<br /> Mes amitiés à Pythagore, à Dionysos et aux joyeuses Ménades !<br /> <br /> Cendrine<br /> <br /> « et l'un quelconque retraité de la profession qui, en rêvant toujours à ces (et à ses) années si heureuses, se prend encore pour un prof ! »... Mais c'est bien naturel, c'est une vocation, transmettre, inspirer, susciter des envies d'apprendre... Comment pourriez-vous l'oublier ? <br /> Merci pour vos mots d'amitié et pour votre présence, tout simplement...
Répondre
R
Merci à vous chère Cendrine.
J
Non, Richard, ce qui existe à Meidoum ne correspond pas au fameux théorème, mais à son<br /> inverse, et Pythagore s'en serait servi pour démontrer son équation (ce ne serait plus alors qu'un corollaire).<br /> D'où ce dessin d'un postulat ayant permis une démonstration quelques siècles plus tard.<br /> <br /> J'en ai parlé il y a quatre ans (déjà!) sur le forum de DDChampo, sans grand écho, il est vrai; c'est<br /> peut être l'occasion de réactualiser le sujet.<br /> A bientôt donc sur le forum<br /> J.Jacques
Répondre
R
Ok.
C
Les lois de Pythagore sont, hélas, inéluctables... Mais nous serons tous heureux de vous retrouver en septembre, cher Richard.
Répondre
R
Merci Carole. <br /> Et ce plaisir des retrouvailles, croyez bien que je le partage pleinement ...
J
Jolie façon de revenir chez les vivants du XXIème siècle! Je suis bien modeste mais j'aime beaucoup vos articles. <br /> A bientôt, donc.
Répondre
R
Merci à vous pour ce commentaire bien sympathique.
J
Sympa ce petit clin d'œil pythagoricien, et le petit dessin au centre de sa stèle; mais sais-tu que<br /> ce petit schéma existe aussi dans la pyramide de Meidoum?<br /> J.Jacques
Répondre
R
Non, J.Jacques, j'ignorais qu'il existât un dessin semblable dans la pyramide de Meidoum. Mais possède-t-il la même signification de démonstration du théorème de Pythagore ? En d'autres termes, cela signifie-t-il qu'un Égyptien avait découvert cette formule mathématique bien avant le savant de Samos ?<br /> <br /> Il le semblerait, oui, si' j'accrédite certains articles que je viens de lire sur ce sujet ...<br /> Mais j'attends avec impatience et ta réponse et celle d'un ami égyptologue et mathématicien que je viens de contacter ce matin ...
F
... de retour dans ce plat pays que le vent du Sud fait chanter...<br /> Un pays qui nous a donné le grand Jacques...<br /> Un pays où il fait bon vivre... de Bruges à Gand...<br /> Peu de temps passé dans ce pays mais il m'a laissé de belles traces.
Répondre
R
Que vous avez raison, Françoise ! Il est beau mon pays ! Et pas que de Bruges à Gand, mais aussi en Wallonie, à Liège, notamment, où il est également si agréable de vivre et de s'amuser. <br /> Sans oublier la découverte de nos campagnes ardennaises ...<br /> <br /> Mais tellement humide aussi, cette Belgique si magistralement chantée par Brel et bien d'autres grands poètes ...
F
Vous voilà de retour à la maison cher Richard!!Votre périple grec ne fut pas sans les douceurs de vivre et faire la connaissance des statues mettant en honneur ce cher Pythagore, fut quelque peu des moments inoubliables!! A bientôt pour de nouvelles connaissances sur l'Egypte ancienne que nous aimons tant!!Bisous Fan
Répondre
R
Merci chère Fan pour cet enthousiasme et cette fidélité qui vous animent depuis tant d'années ...
N
Bon retour dans notre plat pays, cher Richard ;-)<br /> Bises,<br /> N@n
Répondre
R
Merci à toi chère N@n.<br /> <br /> À bientôt.
R
C'est en effet en général au cinquième vin doux de Samos que l'on entend la pythie ... !!!<br /> Bon retour depuis nos racines européennes Richard !
Répondre
R
Je constate que monsieur est connaisseur !<br /> <br /> Merci cher Richard-Alain.
M
Une fin de vacances joliment contée! Bon retour.
Répondre
R
Merci à vous.

Présentation

  • : D' EgyptoMusée à Marcel Proust- Le blog de Richard LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages