Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 23:00

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,

Vivre entre ses parents le reste de son âge ! 

 

 

 

Joachim DU BELLAY

 

Les Regrets

 

dans Kanters/Nadeau, Anthologie de la poésie française,

Le XVIème Siècle, Tome I,

Genève, Rencontre,

p. 335 de mon édition de 1966 

 

 

 

     Ce "beau voyage" emprunté au grand poète angevin Joachim du Bellay (1522-1560) pour titrer mon ultime intervention dédiée à l'exposition  Du Nil à Alexandrie. Histoires d'eauxne se rapporte point, vous vous en doutez amis visiteurs, à celui de La Lointaine sur lequel, en évoquant Hâpy, Hathor, Sekhmet et, mardi dernier, le Jour de l'An, le jour où, pour les Égyptiens, commence un nouveau cycle cosmique, partant, l'espoir d'une nouvelle année prospère, je me suis longuement attardé, mais à celui que de conserve nous avons entrepris depuis avril en déambulant au sein même du Musée royal de Mariemont qui accueille la manifestation jusqu'au tout proche 29 septembre.

 

     En insistant entre autres sur l'inondation annuelle du Nil, j'espère qu'étayées par quelques-unes des magnifiques pièces que l'égyptologue Arnaud Quertinmont avait choisies pour offrir un incomparable apport esthétique à ce qui était, au départ, une exposition "technologique" itinérante consacrée aux problèmes d'adduction d'eau que, de tous temps, connut la ville d'Alexandrie, mes interventions vous auront permis de prendre conscience que l'itération de ce phénomène naturel  - déterminisme géographique peu commun, s'il en est ! - eut, des millénaires durant, une considérable influence sur la quotidienneté d'un peuple.

 

     Pour corroborer encore cette notion, j'aurais certes pu m'épancher sur d'autres petits monuments aux fins de développer quelques thèmes annexes.

 

     Ainsi, celui, vital, de la navigation sur le Nil, un des pans cardinaux de l'activité économique des Égyptiens, matérialisée par deux modèles de bateaux prêtés par les Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles (Inv. E 785.18 et E 785.19).  


 

MARIEMONT---Vitrine-modeles-de-bateaux--24-04-2013---MRAH-.jpg

 

 

     Ou sur celui, tout aussi important, de l'eau au sein des rites funéraires, avec cette superbe table d'offrandes provenant du Musée liégeois le Grand Curtius (Inv. GC.ARC.02a.1865.69881)

 

 

MARIEMONT---Table-d-offrandes--Musee-Cursius--Liege---24-.jpg

 

 

et ces deux vases à libations en faïence bleue, confiés par les Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles (Inv. E 2246 et E 2247), destinés à effectuer le rituel de purification par l'eau de tout défunt. 

 

 

MARIEMONT---Vases-a-libations--18-04-2013-.jpg

 

 

Ou enfin - et je terminerai par un petit monument (Inv. AC.85/31) appartenant aux collections permanentes de Mariemont - cette stèle d'Horus sur les crocodiles censée, grâce au texte magique du verso sur lequel l'on se devait de faire couler de l'eau, guérir ceux que serpents ou scorpions avaient mordus, ceux que lions ou crocodiles avaient attaqués ...

 

 

09.-Stele-Horus-sur-les-crocodiles.jpg

 

 

     Si j'ai jugé bon de ne pas m'étendre sur ces sujets, ainsi que sur nombre d'autres, c'est parce que certains d'entre eux avaient déjà été évoqués ça et là sur mon blog : ainsi, les embarcations le 13 mai 2008 ou les tables d'offrandes le 11 novembre 2008 ...  

 

 

     Notre beau voyage en terres belges devenues égyptiennes le temps d'une remarquable exposition fréquentée par plus de 12000 personnes prend fin aujourd'hui.

 

     Merci à Madame M.-C. Bruwier, Directrice scientifique de l'établissement muséal qui a généreusement accepté que j'y prenne des photos ; merci, à Mélanie, sympathique Chargée des relations publiques et à Arnaud Quertinmont, Docteur en égyptologie qui, par leur amical soutien, leurs courriels personnels d'encouragements ou de réponses à mes questions, m'ont permis de l'entreprendre avec vous.

     Merci à mon ami Michel Breucker, réalisateur de l'émission Télétourisme à la RTBF, de m'avoir invité à l'accompagner lors de la conférence de presse, donnant ainsi vie à une grande et belle aventure.


     Et bien évidemment merci à vous tous, amis visiteurs, de m'y avoir suivi ...

 

     A ceux d'entre vous qui souhaiteraient compléter mes propos par une ultime excursion jusqu'à Mariemont, je rappelle que Du Nil à Alexandrie. Histoires d'eaux ne fermera définitivement ses portes que le dimanche 29 septembre.

Douze jours encore pour vous y précipiter. Vous ne le regretterez certes pas ! 

D'autant plus qu'à 10,30 H. le dernier dimanche, M.-C. Bruwier proposera une conférence intitulée A la recherche du temple de Cléopâtre, dans laquelle elle fera vraisemblablement la part plus que belle aux fouilles qu'elle a conjointement entreprises avec le Centre d'études alexandrines. 

 

     Et pour ce qui me concerne, dès la semaine prochaine, je retourne - plein d'usage et raison -, au Département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre où, patiemment, depuis avril dernier, dans sa vitrine 5 de la salle 5, nous a attendus Tepemânkh.

 

     Si l'envie vous en dit ...

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Richard LEJEUNE - dans L'Égypte en Belgique
commenter cet article

commentaires

FAN 24/09/2013 17:10

Pas de doute, il y aura encore des visiteurs (ses) qui viendront jusqu'à 29/9 admirer cette belle exposition si instructive! Je reste bouche bée sur cette stèle d'Horus qui est pratiquement
intacte! Merci Richard de toujours nous éclairer sur une époque qu'il faudrait préserver le plus longtemps possible!! BISOUS FAN

Richard LEJEUNE 24/09/2013 17:34



     Qu'il y ait encore jusqu'à dimanche des amateurs pour s'enrichir de toutes les beautés de cette exposition, je l'espère vraiment, chère
Fan.


 


     Cette stèle d'Horus est très belle effectivement ; comme d'autres auxquelles je faisais allusion en réponse à Louvre-passion, exposées au Louvre
et sur lesquelles, un jour peut-être, je prendrai la peine de m'étendre ...


(Enfin : m'étendre, pas au premier degré, bien sûr !  )



Christiana 23/09/2013 19:42

De retour d'Italie, je reviens enfin sur les blogs-amis et je m'aperçois que j'ai du retard et bien des choses à lire. Petit à petit je vais reprendre pied sur la blogosphère et vous retrouver à
l'aube de l'automne.
Je vais cheminer en arrière pour retrouver le fil et le cours du Nil là où je l'avais laissé.
Bon week-end de Communauté française.

Richard LEJEUNE 23/09/2013 20:49



     Il est tout à fait logique, Christiana, puisque séjournant un temps sous des cieux plus cléments, que vous ayez quelques mardis de retard.


 


     Mais qu'à cela ne tienne : à raison d'un par semaine, après avoir été vous aussi la "Lointaine", vous vous rapprocherez très vite des
rives du Nil à Mariemont ; et je gage qu'avec votre pugnacité, vous serez des nôtres quand nous retrouverons tout bientôt celles de la Seine, partant, le Louvre où nous a attendus Tepemânkh
.


 


     Excellente rentrée à vous ...  



Cendrine 21/09/2013 00:01

Bonsoir Richard,
C'est un voyage qui s'achève...
Il nous a offert de naviguer jusqu'à Mariemont où j'aurais volontiers posé mes rames, l'espace de quelques jours, mais grâce à vous ce fut un passionnant voyage, dans les chuchotements de l'eau qui
nous conduisirent vers l'ancienne Alexandrie, nous firent rêver en compagnie de la Lointaine et nous permirent de contempler des ouvrages somptueux, caverne d'Ali-Baba de livres et de stèles...

Merci de nous avoir permis de visiter cette exposition remarquable. Vous nous avez gâtés! Je n'ai pu m'empêcher de rire en lisant que vous espériez avancer dans l'étude des collections du Louvre
avant vos 80 ans! Je vous souhaite une excellente soirée. Bien amicalement!
Cendrine

Richard LEJEUNE 23/09/2013 09:24



     Un beau voyage qui s'achève, certes, Cendrine, mais pour mieux en entreprendre un autre. Ou, plutôt, pour en poursuivre un précédent largement
entamé ... et que les grâces de Mariemont - un musée et un parc, immense, qui vous eussent ravie - vinrent un temps interrompre.


 


     Un fil conducteur commun, toutefois, à ces deux périples : un hommage à l'Art, un hommage à la Beauté.


Tout simplement.



Alain 20/09/2013 09:18

J’ai découvert Richard à la télé. Tu es plutôt bon dans le rôle du « passionné ». Ton avenir télévisuel est assuré…
Dommage que tes connaissances ne soient pas plus exploitées – à moins que je n’aie vu qu’une partie de l’émission ? – Tu dis : « Jamais un ver de terre ne tutoiera une étoile ! ». Tu te
sous-estimes car ce petit laboureur de notre planète est fort utile, comme l’est, pour tes lecteurs, ton érudition sur l’Egypte.

Richard LEJEUNE 20/09/2013 12:45



     Tu es gentil, Alain, mais il y a longtemps que mon avenir télévisuel, si j'avais dû en avoir un, serait derrière moi.


 


     Avec le lien fourni, tu as bien vu comme tout le monde l'intégralité de l'émission, mais pas les quelque 45 minutes que le cameraman avait
réellement engrangées dans sa boîte.


 


     Là est la loi du genre, on tourne, on filme, on recommence et recommence encore certaines prises, - ne fût-ce que pour marcher "normalement" en
entrant dans une salle : pas trop vite, l'un à côté de l'autre, dialoguant mais pas trop fort, etc. -, sachant que seules 5 ou 6 minutes constitueront le reportage définitif.


Son but : donner envie d'aller découvrir l'exposition ...


 


     Nonobstant, et indépendamment de ce que mon ami réalisateur escomptait faire au départ, c'est Arnaud Quertinmont, l'égyptologue patenté, qui
devait s'exprimer et, personnellement, je n'étais que le prétexte à la visite et à ses explications.


Cela, c'est l'officiel. Cela, c'est pour la télévision.


 


    En réalité, j'ai passé là deux journées exaltantes, à bénéficier des connaissances d'Arnaud, à échanger sur divers sujets avec lui, avec Jean-Yves
Empereur et M.-C. Bruwier lors de la conférence de presse, à rencontrer différentes personnes ...


 


     Et je t'avouerai que, bien au-delà de mon "avenir télévisuel", c'est cela que j'ai retenu de ma présence à Mariemont ...  Retenu,
et tellement apprécié ! 


 


     Merci pour la comparaison qui clôt ton aimable commentaire. Mais tu devrais un jour discuter avec un "vrai" égyptologue - et non un amateur tel
que moi - et tu comprendrais que mon érudition qui, ici, semble importante, ne constitue que le tiers du quart de la moitié de celle de ton interlocuteur.



Musée royal de Mariemont 19/09/2013 12:07

Bonjour Richard,

Merci pour ce beau dernier hommage. Comme tu dis, plus que quelques jours d'exposition... Le temps passe si vite finalement.
Aussi vite que 15 articles! Un long travail que tu as entrepris, pour nous. C’est digne d’être largement apprécié et encore plus largement remercié.

J’espère que la suite des tes projets vont aussi bien se dérouler. On te souhaite autant de plaisir et de découverte.

Au plaisir de te lire, sur ton blog et par courriel.

Richard LEJEUNE 19/09/2013 19:03



     Merci pour ce très gentil commentaire, chère M., ainsi que pour les voeux qui l'accompagnent.


 


    Ceci posé, je me dois de préciser que le "travail", le vrai, celui que plus de 12000 visiteurs ont pu apprécier, ce n'est certes pas le mien ! C'est
celui entrepris par toute l'équipe du Musée, à quelque niveau que ce soit, et qui a permis la réussite de semblable manifestation d'envergure.


 


     Pour ce qui me concerne, sur ce blog, je n'ai fait que "donner" à voir à mes lecteurs - et notamment à tous ceux qui n'ont point eu l'opportunité
de se déplacer jusqu'à Mariemont -, quelques-unes des pièces exposées, qu'elles "éclairent" l'Égypte en général ou Alexandrie et ses problèmes d'adduction d'eau en particulier.


 


     Permets-moi d'ajouter que j'espère très sincèrement que les relations qui furent nôtres pendant ces quelques mois ne s'affaisseront pas avec le
tombé de rideau ... 


 


     A bientôt.


     Pour une nouvelle exposition égyptologique ...


 


     Avec mes amitiés à toutes et à tous,


     Richard



Carole 19/09/2013 01:07

Une belle exposition ! merci de nous l'avoir fait découvrir de loin.

Richard LEJEUNE 19/09/2013 08:56



     Exposition "technologique" sur Alexandrie qui, je le rappelle au passage Carole, s'est tenue l'année dernière au Musée de Tessé, au Mans, pas
très loin de chez vous si je ne m'abuse ... 


Mais, évidemment, sans la centaine de petits monuments accueillis par Mariemont pour égyptologiquement l'illustrer, permettant ainsi d'apporter un éclairage belge
des plus spécifiques. 



J-P.Silvestre 17/09/2013 19:41

L'eau semble à la source de bien des civilisations, comme celle de l'Inde. Il paraît que les Indiens qui sentent leur mort prochaine vont boire un peu de l'eau du Gange, ce qui, compte tenu de sa
pollution, ne doit pas manquer d'accélérer le processus...

Richard LEJEUNE 18/09/2013 07:13



     Il est certain, Jean-Pierre, que l'élément liquide, au-delà des croyances ou des mythes qu'il peut générer, fut indispensable à la création
et à la survivance de certaines civilisations.


 


     Je ne connaissais pas ce rite de boire de l'eau du Gange mais j'avoue que votre manière de l'appréhender m'a fait sourire tôt ce matin ...
   



François 17/09/2013 17:32

Hmmmm ! J'allais espérer un joli cours sur la magie en Égypte Ancienne à l'occasion de la publication du cippe d'Horus, mais ce sera sans nul doute un autre sujet passionnant que tu trouveras au
Louvre dans quelque nouvelle vitrine...
Merci Richard pour cette exposition qui vue à travers ton regard est teintée de nuances que même les organisateurs n'avaient pas imaginées.
Au Louvre, donc, où nous retrouverons avec plaisir ce pauvre Tepemânkh qui nous attend depuis longtemps...

Amicalement !
François

Richard LEJEUNE 17/09/2013 17:56



     Je t'avoue que j'y ai pensé, François : mais là-dessus - et après avoir lu la belle étude d'Annie Gasse - je n'aurais pu faire cours,
court.


Or, je ne souhaitais pas dépasser le temps de l'exposition mariemontoise.


 


     Mais, comme je viens de l'expliquer à Louvre-passion en réponse à son commentaire, semblables stèles se retrouvent à l'envi en salle 18 du
Département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre.





     Un seul bémol : après cinq années de blog, n'étant qu'au niveau de la vitrine 5 de la salle 5, faudra-t-il encore que j'y arrive avec mes
lecteurs.


Peut-être pour mes 80 ans ... 


 


     Tu es très aimable, cher François, mais il serait extrêmement prétentieux de ma part d'imaginer une seule seconde que j'aie pu apprendre quoi que
ce soit aux égyptologues en charge du Musée de Mariemont.


 


     Jamais un ver de terre ne tutoiera une étoile !



Richard-Alain JEAN 17/09/2013 17:10

Merci pour ce très beau voyage - car il y a loin de Cherbourg à Mariemont avant le 29 septembre. Ainsi grâce à vous, nous avons pu profiter un peu de cette exposition.

Richard LEJEUNE 17/09/2013 17:43



     Heureux d'avoir pu vous intéresser avec mes interventions, Monsieur le Professeur.



Louvre-passion 17/09/2013 16:28

J'avais lu qu'il existait des statues ou des tablettes médicinales sur lesquelles on faisait couler de l'eau laquelle était censée avoir ensuite des propriétés thérapeutiques. La stèle d'Horus que
tu présente en est la parfaite illustration.

Richard LEJEUNE 17/09/2013 17:36



      Tout à fait, oui, L.P. : c'est une pratique magico-médicale bien attestée en Égypte et souvent représentée dans l'art de la ronde-bosse.


 


     Toi qui as tant parcouru le Louvre en tous sens - et qui le parcourt encore pour notre plus grand plaisir sur ton blog -, tu auras vraisemblablement remarqué quelques-unes de ces stèles - appelées également statues guérisseuses par les
égyptologues - exposées dans une des grandes vitrines qui trônent au centre de la salle 18, au rez-de-chaussée du Département des Antiquités égyptiennes ; salle d'ailleurs intitulée Les dieux
et la magie.


 


     Et dans l'alcôve aménagée dans un mur de ce même espace, tu auras très certainement admiré la très belle statue stéléphore de Padimahes (E 10777) présentant semblable petit monument
avec Horus debout sur des crocodiles ... 



Présentation

  • : EgyptoMusée - Le blog de Richard LEJEUNE
  • EgyptoMusée  -  Le blog de Richard  LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages