Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 23:00

 

     Un après-midi, vers 16h 30, dans le souk touristique de la ville, nous étions en tout et pour tout deux touristes pour l'ensemble de la rue : ma Catherine et moi !

 

 

Souk-Louxor--27-nov.-2010-.JPG

 

(Un tout grand merci à Marie Van Brussel pour cette photo du souk de Louxor vide de touristes, prise après la révolution ; ainsi que pour toutes celles qui illustrent le présent billet de François.)

 

 

On peut à ce propos parler des achats dans les souks : tout un poème ...

D'abord, deux "trucs" pour limiter le harcèlement :

 

1. Walk like an Egyptian !

     Marcher à grands pas, d'un air décidé et sans regarder de côté. Ça les prend par surprise... Mais il faut avouer que ce n'est pas très pratique pour faire des emplettes. De toute façon, ne nous berçons pas d'illusions, chaque marchand a dans sa boutique la totalité de ce que son voisin vend, et s'il n'avait pas ce que vous cherchez, il ira le trouver chez celui qui le possède.
 

2. Avoir en main , en permanence, 2 LE !  (*)

     Ainsi, lorsqu'on t'annonce en te montrant une écharpe en véritable polyamide "made in China" :

 

 

Souk---Foulards.jpg

 

 

"Pas cher, celle-là ! Une livre seulement ! ", tu dis OK et tu montres tes deux livres en faisant mine de les lui donner.
Désarmé et pas près de vendre à perte, le vendeur bat alors généralement en retraite.

     Et puis, bien se rappeler que, comme ils disent, tout est gratuit jusqu'à la caisse ! Et que par conséquent tu n'es jamais obligé d'acheter parce que tu es entré dans une boutique ...

     Par contre, lorsque l'on a décidé d'acheter quelque souvenir, alors là, c'est un calvaire...

     Il faut prendre une écharpe pour Tata Ginette, une pour ma sœur, une pour Gérard, et puis une pour la concierge, mais moins cher, et puis deux pour les copines de bureau, mais alors vraiment pas chères, un scarabée pour le neveu de Bernard qui a une vocation d'égyptologue, et puis j'aimerais bien me rapporter enfin un Anubis qui ne soit pas en plastique doré et multicolore, et puis ...

Ah oui, le pashmina rose de madame acheté lors de la dernière visite est tout déteint et ressemble à un mouchoir depuis qu'il est passé par erreur à la machine à 90° avec les draps. Il faut que je le remplace ...

     Donc, on rentre forcément à un moment ou à un autre dans une boutique...

 

Souk---Foulards--2----Photo--Marie.jpg


     Charité bien ordonnée commençant par soi-même, on cherche le pashmina rose. Hmmm, qu'il est beau et doux celui-là ! Coton et soie ! C'est écrit dessus ... Curieux, il n'y a pas de "made in ..." Un oubli, sans doute ?

Et là, ça commence :

"Combien ?

- C'est pas important, tu choisis tout ce que tu veux, et je te dis le prix après ...

- Oui, mais je voudrais savoir combien ça coûte ?

- On verra, choisis ce que tu veux

- Oui, mais je ne veux pas choisir sans savoir le prix !!!

- Le prix c'est pas grave on verra après ...

- Mais bon sang, si je ne sais pas le prix que ça vaut, je ne sais pas si je peux l'acheter !!!

     Et on finit par se lasser, et on choisit pour Tata Ginette et les autres ... Car inévitablement, ce sera la même chose dans la boutique d'à-côté ... Les souvenirs s'entassent ...

" - Bon, c'est tout !
- Sûr ? OK !"

     Là entre en scène l'inévitable calculatrice électronique, et d'un air appliqué, le vendeur fait de multiples opérations, toujours de façon que tu ne voies pas ce qu'il note.
Et puis il t'exhibe fièrement le résultat ...

Ouch !


     Dix sept écharpes (j'avais oublié Caroline qui risque de se vexer si elle sait que j'ai rapporté quelque chose à Sophie, et puis Alexandre et Victoria et ... et ...), six statuettes en résine (mais pas trouvé cet Anubis dont je rêve ), un sachet de "véritable safran", et une charmante paire de fioles en verre, ça fait tant que ça ???

Rien qu'à voir ta tête, il sourit ...


"That was touristic price !

For you, my friend, I give egyptian price."

     Nettement mieux, c'est vrai, mais quand même, des écharpes à ce prix là, je les trouve aux Galeries farfouillettes de ma ville ...


"Euh, qu'est-ce que tu en dis, chérie ?"
Chérie trouve que le pashmina rose qui lui manque, c'est OK ; mais pour Tata Ginette, elle ne pensait pas mettre autant et le signifie vertement : "Après tout, c'est ta tante, pas la mienne ..."

     Le vendeur tout émoustillé par la scène de ménage qu'il a suscitée mais désireux de vous garder dans la boutique :

"Mais comme tu achètes beaucoup de choses, je vais te faire un prix d'ami, my friend !"

     Nouveau prix qui s'affiche sur la calculette...

" If it is not OK, tell me your price..."

     Mais il ne sait pas que je n'y connais rien au prix des écharpes, moi, ce bougre !
Bon, je m'empare de la calculette, je baisse de 25% en me disant que j'exagère un peu, compte tenu du prix de départ. 

    

     Pour le principe, il rajoute 10 livres au prix que je suggère et là, fier comme tout, je montre à Chérie :


"- Là, ça te va ?"
 

 

     Elle acquiesce, l'œil admiratif, fière d'être venue en Égypte avec un tel négociateur...

     L'affreux a intercepté l'échange muet, et déjà se frotte les mains.

     Je fouille dans ma poche, compte et recompte mes billets, vérifie que je ne confonds pas les chiffres, et bien entendu je n'ai pas l'appoint exact ! Cette fichue "cash machine" ne délivre que des billets de cent livres et les petites coupures s'envolent en bakshish à longueur de journées.
Il me doit 80 livres de monnaie...

"- Oh, don't have change.

- Oui, mais moi je ne peux pas faire mieux ..."

Le gars sort alors de la boutique avec mes sous, et nous l'entendons héler Ali et Mustapha...

"- Tu crois que ce n'est pas trop cher ? Peut-être que finalement l'écharpe pour Tata Ginette, on n'aurait pas dû la prendre ?

- Ça ne fait rien, Chérie, on lui donnera le scarabée, et tu pourras garder son écharpe.

- Ah, si c'est comme ça, je crois que finalement ce n'est pas cher !!!"

     Le gars revient triomphant avec la monnaie !!! Et même me rend ce qu'il me doit !
Et puis il emballe tout dans un sac poubelle gris foncé et me le tend fièrement !

"My friend, choose what you want in this box ! It is cadeau four you ! Take two if you want !"

 

     Bien sûr, la fameuse box ne contient que ces horribles trucs en plastique multicolores moulés en Chine... Ah tiens, il y a un Anubis ... Bon ! Tant pis, la prochaine fois j'en trouverai un beau !!!

 

 


PS: Il est évident que les noms et prénoms ont été modifiés, et que si tout n'est pas vrai, ça aurait pu l'être !

Tata Ginette, je t'aime !

 

 

François :jap:

 

 

 

(*) Rappel : la livre égyptienne vaut 0, 1183 €.

 

 

    Ici même, dans la partie "Commentaires", n'oubliez pas de lire les réponses que François a eu (et continuera d'avoir) la gentillesse d'adresser à tous et ce, jusqu'à mon retour définitif sur ce blog ...

 

     Merci à vous de poursuivre la lecture de son récit ; merci à lui d'accepter de jouer le jeu et de pallier mes absences estivales ...

 

Richard 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Richard LEJEUNE - dans L'Égypte en textes
commenter cet article

commentaires

TIFET 28/07/2011 14:34


Je crois que ce qu'il leur faut surtout, ce sont des touristes !!! c'est dramatique en ce moment il n'y a personne et ce n'est pas étonnant que leur harcèlement soit encore plus virulent......que
faire pour nourrir sa famille quand il n'y a plus de travail, la situation est très préoccupante en Egypte, peut-être moins sur la mer rouge mais dans la vallée du Nil, presque tous les bateaux
sont à quai et même s'ils sont débrouillards, le tourisme est quand même très important pour leur économie. Amicalement; Tifet


François 26/07/2011 15:27


Merci, Christiana !
Je sais ce qui me reste à faire avant mon prochain voyage en Égypte...
J'avoue que les hiéroglyphes, j'y avais pensé, mais le wallon, pas vraiment...

Cordialement !
François


christiana 25/07/2011 23:35


Comme ils disent, tout est gratuit jusqu'à la caisse !Et aussi:"Plaisir des yeux"!

Un autre "truc" pour limiter le harcèlement : Parler wallon...Comme ils parlent(presque) toutes les langues, celle-là ils se demandent ce que c'est et bien sûr faire semblant de ne pas les
comprendre et les étourdir de paroles en wallon, ils abandonnent!


François 25/07/2011 11:52


C'est un jeu auquel je me prête volontiers, mais dont je sors toujours avec l'impression de m'être (consciemment !)fait avoir...
En plus, j'ai fait tous mes achats -ou presque - chez un unique commerçant parce qu'"ami d'amie". Peut-être aurais-je du fractionner entre plusieurs boutiques ? Toujours cornélien de faire un
choix.
Et puis, cautionner cette attitude du prix aléatoire, est-ce finalement un choix judicieux et leur rendre service ?
Mais c'est là un débat qui dépasse sans doute le but de ces "billets de voyage" juste destinés à divertir l'auditoire de notre cher Richard et de lui permettre de prendre de justes congés !

Amicalement !
François


TIFET 24/07/2011 20:15


c'est tout à fait ça François ! mais il faut souligner que les Egyptiens adorent marchander et ça fait partie de leur vie, si tu ne connais pas un peu le prix de ce que tu veux acheter, là tu es
mal !! il ne faut pas hésiter à entrer dans leur jeu.....et ne pas oublier que finalement, si tu achètes quelque chose, tu les aides un peu...........


François 24/07/2011 11:29


Merci à vous, Étienne et J-P Sylvestre et à Marie pour ses photos du souk qui illustrent si bien mes propos !

Amicalement !


J-P. Silvestre 23/07/2011 19:00


Bravo pour ce récit savoureux ! On s'y croirait...


etienne 23/07/2011 00:56


Bonjour François,

c'est un régal que de lire ta prose et de vivre tes péripéties et aventures égyptiennes comme si on y était!
j'attends la suite ardemment!

Egypt-amicalement!

Etienne que tu connaissais sous le pseudo d'heka-ib sur la felouque.


Présentation

  • : EgyptoMusée - Le blog de Richard LEJEUNE
  • EgyptoMusée  -  Le blog de Richard  LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages