Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 23:00

 

     J'avais, souvenez-vous amis lecteurs, précédemment attiré votre attention sur le fait qu'existait dans l'Enseignement de Ptahhotep  un groupe de trois maximes qui, se suivant, avaient la particularité de proposer une situation identique mais à différemment envisager selon la compétence à argumenter, à polémiquer de l'interlocuteur en présence.

 

     Avant de vous donner la possibilité de prendre connaissance de la troisième recommandation que Ptahhotep, dans ce cas d'espèce, adresse à son fils, j'ai pensé qu'il était peut-être bon de reprendre  préalablement la lecture des deux précédentes que nous avions respectivement découvertes les  5 et 12 mars derniers.

 

     Je vous convie donc ce matin, par-dessus l'épaule du scribe Nebmeroutef comme semble le faire Thot à l'aspect de babouin, exposé dans la vitrine 10 de la salle 24 du Département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre, à découvrir le troisième conseil à la lumière des deux qui l'ont précédé.

 


 

 

Scribe Nebmeroutef et Thot cynocéphale (Salle 24)

 

   

Relisons les deux premières maximes de cette "trilogie"

 

Si tu as affaire à un polémiste au moment où il sévit,

Qui a bonne maîtrise de ses facultés et qui soit meilleur que toi,

Plie les bras, courbe ton dos.

Ne te mobilise pas contre lui, il ne parviendra pas à se mettre à ton niveau.

Tu réduiras celui qui parle mal

En ne t'opposant pas à lui au moment où il sévit,

Si bien qu'on le qualifiera de "c'est un ignorant"

Lorsque ta maîtrise intérieure neutralisera ses ressources.

 

    

Si tu as affaire à un polémiste au moment où il sévit,

Ton égal, qui soit de ton rang,

C'est en gardant le silence aussi longtemps qu'il parle mal

Que tu feras prévaloir ta compétence sur lui.

Importante sera la désapprobation marquée par l'auditoire,

Alors que ton renom s'en trouvera bien, étant quelqu'un que les magistrats ont appris à connaître.

 

 

 

Découvrons à présent la troisième de cet ensemble


Si tu as affaire à un polémiste au moment où il sévit,

qui se trouve être un médiocre, et non ton égal,

Ne nourris pas d'intention agressive à son encontre dans la mesure où il est faible.

Abandonne-le à son sort afin qu'il se punisse lui-même.

Ne l'interpelle pas pour soulager ton coeur.

Ne fais pas le jeu de celui qui est face à toi.

Celui que ruine la médiocrité d'esprit est quelqu'un d'incommode.

On fera ce qui est conforme à ta volonté.

A toi de lui porter un coup par la punition que lui infligeront les magistrats.

 

 

 

(Vernus : 2001, 76-7)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Richard LEJEUNE - dans Littérature égyptienne
commenter cet article

commentaires

un voyageur qui passe 21/04/2011 19:43


Beaucoup de sagesse (d'un autre temps mais toujours d'actualité) que vous avez illustré avec la photo d'un sujet réalisé avec une grande délicatesse (ce scribe travaillant sous la statue de Thot
représenté par un babouin)... que c'est beau !!!!


Richard LEJEUNE 25/04/2011 11:57



     L'art égyptien, vous aurez dû le constater au travers de certains de mes articles, n'est pas que colossal !


 


     Et les vitrines du Louvre et de bien d'autres musées de par le monde regorgent ainsi de petits objets qui, à mes yeux, constituent de pures
merveilles ...



christiana 13/04/2011 18:43


Dommage que l'enseignement de Ptahhotep ne soit pas au programme de secondaire...


Richard LEJEUNE 14/04/2011 07:11



     Il y a tellement de choses que nous pourrions regretter de ne pas voir figurer dans nos programmes scolaires belges au niveau de
l'enseignement secondaire !


A commencer - à tout le moins en Rhéto - par une véritable initiation à la philosophie ...



christiana 12/04/2011 10:00


Bien sûr, cela fait partie des codes sans lesquels toute vie en société devient impossible, on l'oublie hélas trop souvent aujourd'hui.


Richard LEJEUNE 13/04/2011 06:55



     Et c'est bien la raison pour laquelle, tout comme certains philosophes d'ailleurs, il serait bon de connaître un  peu mieux la
littérature sapientiale égyptienne.


 


     C'est, modestement, le but affirmé de cette série d'articles présentant des pages de l'Enseignement de Ptahhotep ...



christiana 11/04/2011 22:47


Je trouve cela très sage et probablement judicieux mais...Bien difficile à appliquer pour qui est passionné!


Richard LEJEUNE 12/04/2011 09:40



     La défense passionnée de nos arguments peut - et doit - se faire sans nécessairement invectiver l'autre de manière indélicate ...



christiana 11/04/2011 18:03


Bonne récapitulation pour moi qui ai pris "le train en marche"! Merci...


Richard LEJEUNE 11/04/2011 19:01



     Et que pensez-vous des trois "wagons" de ce convoi-ci ?



JA 10/04/2011 20:15


"Ne fais pas le jeu....." en somme reste indifférent ( l'indifférence est cruelle) et attend le jugement...si cette belle maxime pouvait s'appliquer de nos jours devenus si violents....

A bientôt
JA


Richard LEJEUNE 11/04/2011 19:05



     Vous corroborez, Madame, ce que je pense - et une des raisons pour lesquelles j'ai  estimé intéressant de donner à lire ce corpus
philosophique : chacun peut y trouver matière à réflexion en rapport avec notre société contemporaine.


 


     De l'intemporalité de semblabes sagesses ...



Louvre-passion 10/04/2011 11:06


Sur le fait de laisser son contradicteur s'empêtrer dans son discours, il me vient à l'esprit ces répliques de la scène du "duel à l'hôtel de Bourgogne" de Cyrano de Bergerac :

LE VICOMTE
Maraud, faquin, butor de pied plat ridicule.

CYRANO, ôtant son chapeau et saluant comme si le vicomte venait de se présenter
Ah ? ... Et moi, Cyrano-Savinien-Hercule
De Bergerac.
Rires.


Richard LEJEUNE 10/04/2011 18:53



C'est tout à fait cela !



FAN 09/04/2011 15:47


Ciel, que la statuette est gracieuse!!Quant à la dernière maxime, il est certain que j'ai appris que le "silence était le plus grand des mépris"!!Aussi, là encore, sans polémiquer, évidemment, la
parole étant d'argent,je dirai que l'on doit donner la chance au dialogue et au pouvoir de la défense sans s'octroyer le droit de savoir si le polémiste est plus faible ou non que soi afin d'éviter
le sentiment de supériorité!!Cette maxime n'est plus d'actualité dans un tribunal, fut-il familial!! BISOUS FAN


Richard LEJEUNE 10/04/2011 19:01



     Je pense tout au contraire, chère Fan, mais ce n'est qu'un avis personnel, que cette maxime a encore tout à fait sa raison d'être dans notre
vie contemporaine ...



Alain 09/04/2011 11:17


Avec ces maximes, le fils de Ptahhotep est armé face aux polémistes en tout genre dont le monde est peuplé.
Finalement, dans les trois maximes, Ptahhotep n’utilise pratiquement pas la parole pour se débarrasser des polémistes. Il laisse reposer sur les autres la sanction que subira l’opposant et, ainsi,
sans avoir rien fait, celle-ci lui sera inévitablement bénéfique. Le silence est d’or… Un sage et un malin…


Richard LEJEUNE 10/04/2011 18:57



     On pourrait effectivement très fortement résumer l'apprentissage que, dans ses trois conseils, Ptahhotep veut inculquer à son fils par la
seule injonction : Tais-toi !!



Présentation

  • : EgyptoMusée - Le blog de Richard LEJEUNE
  • EgyptoMusée  -  Le blog de Richard  LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages