Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 23:00

 

      Samedi dernier, souvenez-vous amis lecteurs, avec la maxime 5 de cet Enseignement de Ptahhotep qu'ensemble nous lisons depuis le 19 mars maintenant, nous avions "fait connaissance" avec la maât, principe essentiel de la culture égyptienne antique qui, en définitive, sous-tend tout ce corpus philosophique.

 

     Découvrons ce matin le sixième conseil prodigué par un père aimant au fils qui doit en principe lui succéder dans l'Administration royale qu'a peut-être dû recopier ce scribe exposé  dans la vitrine 1 de la salle 6 du Département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre.

 

 

 

Scribe A 42 (Photo C. Larrieu)



 

Puisses-tu ne pas préparer de manigances parmi les hommes.

C'est à proportion que le dieu châtie.

Un homme dit : "Je veux vivre de cela !"

(Et) il manque de pain à cause d'une formule.

L'homme dit : "Je veux être puissant !"

(Et) il dit : "Je veux faire du profit à ma guise afin que je sois reconnu."

L'homme dit : "Je veux piller autrui !"

(Et) il finit par donner à quelqu'un qu'il ignore.

Jamais auparavant les manigances d'un homme ne se sont réalisées.

Ce qui se réalise est ce qu'ordonne le dieu.

Aussi, à l'avenir, vis dans la sérénité.

C'est spontanément que vient ce qu'ils donnent.

 

 

 

    

(Vernus : 2001, 79)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Richard LEJEUNE - dans Littérature égyptienne
commenter cet article

commentaires

Davy Maruj 24/11/2015 21:13

Bonsoir s'il vous plait, j'ai 4 questions:
1- Qu'elle est la maxime qui a rendu Ptahhotep célèbre?
2- Quelle est la théorie qui l'a rendu célèbre?
3- quelle est l’œuvre dans laquelle il parle de sociologie?
4- Quelle est sa contribution en sociologie?

Montoumès 23/05/2011 16:23


Je ne sais si c'est du fait du traducteur ou non, mais on peut noter qu'ici le "dieu" n'a pas de majuscule, et que dans l'écriture hiéroglyphique, on trouve sans doute (ntr) (netjer), sans "le", ce
qui peut donner à la phrase un tout autre sens. Parle-t-on d'un dieu démiurge, du grand dieu Rê, ou d'Osiris qui jugera l'âme ? Peut-être pas d'Amon, étant donné la date présumée de rédaction du
document ?


Richard LEJEUNE 24/05/2011 09:21



     Et vous oubliez, Montoumès, un des sens que l'on rencontre très fréquemment dans la littérature hagiographique égyptienne : celui de roi,
que l'on qualifie ainsi de dieu !


 


     Selon Bernard Mathieu qui, comme j'ai déjà dû l'écrire quelque part sur mon blog, propose dans le catalogue de l'exposition Prisse d'Avennes
à la BnF, à Paris, une nouvelle traduction de cet Enseignement de Ptahhotep, le terme "dieu" du deuxième vers renvoie au souverain.


 


     En outre, il y a dans cette maxime, vous l'aurez remarqué, allusion faite à une formule  (fin du 4ème vers) : il s'agit en fait de la
fameuse formule funéraire présente sur maintes et maintes stèles, du type : Offrande que donne le roi à Osiris qui préside aux Occidentaux ..." ; offrande, souvenez-vous, consistant en
"mille pains, mille jarres de bière ... " , etc., etc.


 


     De sorte que cet apophtegme - que l'on pourrait résumer par l'adage connu : Bien mal acquis ne profite jamais -, met en évidence
que si jamais le défunt se voit condamné par le tribunal d'Osiris, la formule funéraire qui devrait lui assurer notamment la nourriture dans l'Au-delà ne sera jamais prononcée ... L'horreur
!!


 


     Sans oublier, et c'est le 8ème vers, que sur ordre du roi, les biens de ce défunt non accueilli dans le monde éternel reviendraient à
d'autres qu'à ses proches, en fait à un inconnu (quelqu'un qu'il ignore, traduit ici Pascal Vernus). Egalement l'horreur !!  



christiana 22/05/2011 16:19


Comme les préoccupations des Egyptiens qui nous paraissent si loin dans la nuit des temps, sont pourtant si proches de nous et de notre monde...


Richard LEJEUNE 24/05/2011 08:46



     C'est exactement dans ce sens, la pérennité, que je viens de répondre au commentaire de JA précédant le vôtre ...



JA 21/05/2011 21:46


C'est vraiment d'actualité.....plus la faute présumée est lourde plus le châtiment risque de l'être aussi...
A bientôt
JA


Richard LEJEUNE 24/05/2011 08:44



     Les grands préceptes philosophiques, qu'ils soient antiques ou plus récents, sont des évidences que l'actualité la plus contemporaine peut
parfois rencontrer.


C'est, à mon sens, ce qui fait qu'ils constituent une source pérenne à notre réflexion.



J-P. Silvestre 21/05/2011 18:35


Je comprends pourquoi, aujourd'hui, nous n'entendons plus beaucoup parler de dieu. Il est trop occupé à châtier ceux qui n'obéissent pas à ses préceptes... Alléluia !


Richard LEJEUNE 24/05/2011 08:39



     Vision des choses, éclairage acerbe : commentaire qui vous sied à merveille, cher Jean-Pierre ...



FAN 21/05/2011 15:29


Evidemment, j'approuve ce conseil mais lorsqu'il parle de DIEU, cela m'interpelle puisque les Egyptiens n'avaient pas un seul Dieu!! BISOUS FAN


Richard LEJEUNE 24/05/2011 08:35



     ... les Egyptiens n'avaient pas un seul Dieu !!, écrivez-vous, Fan. Je présume que vous vouliez relever le fait qu'ils n'avaient
pas qu'un seul dieu ? Ce en quoi vous avez tout à fait raison ...


 


     Mais ici, dans le deuxième vers en tout cas et selon l'analyse
qu'en fait Bernard Mathieu dans le catalogue de l'exposition Prisse d'Avennes à la BnF à Paris, le terme "dieu", comme souvent dans la littérature égyptienne, est employé pour qualifier
le souverain.



Présentation

  • : EgyptoMusée - Le blog de Richard LEJEUNE
  • EgyptoMusée  -  Le blog de Richard  LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages