Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 07:19
SARCOPHAGI - SOUS LES ÉTOILES DE NOUT

À BRUXELLES

À PARTIR DE CE JEUDI

 

ET JUSQU'AU 20 AVRIL 2016 

 

 

 

SARCOPHAGI
SOUS LES ÉTOILES DE NOUT

Les fantastiques secrets des sarcophages 

 

Masque de momie, fin 18e dynastie. Origine inconnue, de l’ancienne collection de Léopold II, bois, lin et stuc, 49x30 cm.

 

MUSÉE DU CINQUANTENAIRE

Parc du Cinquantenaire 10 
B-1000 Bruxelles 

INFORMATIONS :

• Tél. : +32 (0)2 741 72 11 
• Mail : info@mrah.be 
• Site : www.mrah.be 

HORAIRES :

• Du mardi au dimanche de 10h à 17h (la caisse ferme à 16h) 
• Fermé les 1er et 11 novembre, 25 décembre et 1 janvier. 
• Le musée ferme à 14h les 24 et 31 décembre 

TARIFS :

• Tarif normal : 13 € 
• Tarifs réduits : 7 € et 10 € 
• Comprend l’accès aux collections permanentes et à l’expositionDjehoutihotep – 100 ans de fouilles en Égypte 

COMMISSARIAT :

• Luc Delvaux 
• Isabelle Therasse 

CONTACTS PRESSE :

• Denis Perin 
Responsable Communication 
d.perin@mrah.be 
+32 (0)2 741 72 90 


L’éternité. Renaître, tel Osiris, tel le soleil qui, depuis l’origine des temps, revient chaque matin à la vie grâce à la déesse Nout, la voûte céleste : telles étaient les espérances des anciens Égyptiens concernant leur vie après la mort. C’est donc sous le signe de Nout qu’est placée la grande exposition du Musée du Cinquantenaire. Elle retrace l’évolution des rites funéraires de l’Égypte ancienne, de la préhistoire jusqu’à la période gréco-romaine. 

 

 

Cercueil de chat (fragmentaire), Basse Époque. Origine inconnue, ancienne collection Hagemans, bois doré, 38 cm.

Les douze heures de la nuit 

 

L’exposition est divisée en douze salles, chacune d’entre elles symbolisant une des douze heures de la nuit, pendant laquelle le soleil effectue son trajet vers sa résurrection quotidienne. Chaque salle est aménagée autour d’une pièce phare sélectionnée pour la richesse de ses significations religieuses, funéraires et historiques, ou pour ses qualités formelles. Dans une première salle plongée dans la pénombre, les visiteurs sont ainsi accueillis par un groupe de quatre extraordinaires pleureuses en terre cuite, qui les immergent d’emblée dans l’atmosphère des funérailles égyptiennes. La deuxième salle familiarise le visiteur avec tout ce dont le défunt doit disposer dans sa tombe pour avoir accès à la vie éternelle. Plusieurs salles présentent ensuite l’évolution des sarcophages au cours du temps, depuis les simples caisses non décorées de la préhistoire et de l’Ancien empire, jusqu’aux cercueils richement ornés des périodes postérieures. Une salle est également consacrée aux momies ainsi qu’aux intrigants sarcophages d’animaux. 

 

 


Restauration en direct 

Rappelant la Ouâbet (« La Place pure ») dans laquelle les prêtres égyptiens momifiaient les défunts, un laboratoire de restauration vitré est installé au cœur de l’exposition. Une équipe de spécialistes de l’Istituto Europeo del Restauro d’Ischia (Italie) y travaillera en permanence sous les yeux des visiteurs pour y restaurer la série des dix sarcophages et planches de momies appartenant au Musée du Cinquantenaire et provenant de la Deuxième Cachette de Deir el-Bahari. Quels sont les secrets des sarcophages ainsi dévoilés? Environ deux tiers des objets qui sont exposés, parmi lesquels plusieurs sarcophages, n’ont jamais été présentés au public. Ils quittent donc pour la première fois le secret de leurs réserves. Les visiteurs découvriront également dans l’exposition les secrets des passionnantes aventures archéologiques qui ont abouti à la découverte de ces sarcophages. Ils apprendront en outre à décoder les secrets du fonctionnement mythologique d’un sarcophage, dont chaque détail de la décoration possède une signification. 

 

 

Radiographie des momies aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Les secrets des sarcophages 

 

La restauration en direct des sarcophages de Deir el-Bahari dans un laboratoire installé au sein de l’exposition, révèlera les secrets de fabrication de ces œuvres. Enfin, les résultats des examens réalisés aux Cliniques universitaires Saint-Luc seront présentés dans l’exposition, dévoilant aux visiteurs les secrets des momies ainsi étudiées. Depuis le mois d’août, trois séances de scans se sont succédées sur 10 momies humaines et 15 momies animales. Ils fournissent notamment des renseignements sur la durée de vie des individus ainsi que sur leur état de santé au moment de leur décès. Plus globalement, ils enrichissent les sources écrites et iconographiques limitées quant aux pratiques funéraires et gestes techniques exécutés par les embaumeurs lors du processus de momification. 

 

 


• À partir du 6 novembre 2015, les visiteurs pourront également visiter Djehoutihotep – 100 ans de fouilles belges en Égypte. Cette exposition thématique est organisée dans les salles Égypte en collaboration avec la KULeuven et est comprise dans le prix d’entrée de l’exposition « Sarcophages » ou des collections permanentes du Musée. 

 

 

 

Pour une lecture plus aisée :

 

http://www.artaujourdhui.info/a06983-sarcophagi-sous-les-etoiles-de-nout.html

 

Pour une lecture en anglais, avec une iconographie différente :

 

http://www.art-of-the-day.info/a06984-sarcophagi-under-the-stars-of-nut.html 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Richard LEJEUNE - dans RICH'ART
commenter cet article

commentaires

FAN 16/10/2015 18:45

Je crois que ce musée est très pédagogique d'après ce que j'ai lu sur le site de celui-ci!! Les enfants et les amateurs d'Egypte comme vous, vont se régaler!! Le masque de cette momie est superbe!! Bisous Fan

Richard LEJEUNE 18/10/2015 07:57

Êtes-vous déjà venue à Bruxelles, Fan ? Et avez-vous eu l'opportunité de visiter nos "Musées royaux d'Art et d'Histoire ?

Christiana 15/10/2015 18:38

Une bien belle expo qui commence...

Est-ce que Nout est cette jolie divinité nue championne de gymnastique et de souplesse?

Petite remarque technique:
La colonne de droite en rouge, archives, rubriques, etc... chevauche ton texte en noir; il est parfois difficile de lire les fins de phrases.

FAN 18/10/2015 09:15

Cher Richard, j'ai connu Bruxelles dans les années 60, visiter l'Atomium, vu le Manneken -pis, la grand Place etc..mais pas les musées!! A cette époque, j'étais fiancée à un Belge et nous ne visitions guère que les restaurants! hihi BISOUS FAN

Richard LEJEUNE 15/10/2015 18:58

Très intéressante exposition, semble-t-il, Christiana grâce notamment à la réfection d'un sarcophage "en direct".
Exposition qui en outre, à partir du 6 novembre et seulement jusqu'à la mi-février, sera couplée avec une autre révélant un siècle de fouilles archéologiques en Égypte par des missions belges.

Voici les liens de l'article original - que je viens d'ajouter au terme de mon intervention de ce jour - pour le lire avec un peu plus de facilité que la manière dont il s'est "copié/collé" chez moi :

* en français, d'abord :

http://www.artaujourdhui.info/a06983-sarcophagi-sous-les-etoiles-de-nout.html


* en anglais, ensuite, doté d'une iconographie différente :

http://www.art-of-the-day.info/a06984-sarcophagi-under-the-stars-of-nut.html

Présentation

  • : EgyptoMusée - Le blog de Richard LEJEUNE
  • EgyptoMusée  -  Le blog de Richard  LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages