Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 23:00

    

      Puisque, samedi dernier, j'abordai d'emblée le sujet des transports, quelques autres précisions :

Traversée du ferryboat : 1 LE  (*)  

   

Traversée en motor boat : 5 LE

 

motorboat.jpg
Taxi collectif : 50 piastres  (**)
 

     Mais là, il faut être au courant des multiples destinations et des gestes ou mots pour en indiquer une au chauffeur ou bien être accompagné par quelqu'un qui sait ... Sinon, on risque de se retrouver à un endroit où l'on ne souhaite pas se rendre !


 

Taxi-collectif.jpg

 
      On grimpe, on sort sa pièce, on tape sur l'épaule de celui qui est devant soi, qui la passe à celui qui est devant lui et ça va jusqu'au chauffeur qui renvoie la monnaie par le même biais tout en conduisant, klaxonnant et montrant aux gens qui le hèlent où il se rend avec le même code gestuel. Une véritable aventure à tenter de préférence aux heures creuses...

 

Taxi privé :

 

Taxi-prive.jpg

 

prix à négocier avant de monter dans le véhicule, en sachant que beaucoup sont climatisés, ou que c'est écrit dessus mais que si la clim fonctionne, le chauffeur est plus gourmand, estimant qu'il conduit une "limousine"...

 

     Pour la petite histoire, nous avons été à l'arrivée "démarchés" par un Abdallah souriant

 

Abdallah.jpg

 

qui nous a même donné sa carte de visite malgré nos dénégations. Comme d'habitude, dès qu'on discute, le dialogue est le suivant :

"- Hello, you need a taxi ?

- La choukrane !

- Where you come from ? English, french, germany ?

- French !

- Ça va ? Ça roule ma poule ? Besoin taxi ?

- Non merci !!!

- Pas cher, moins cher que Leclerc !

- J'ai dit non merci !!! Bass !!!

- Quel hôtel ?

- Nefertiti ! Allez, ça suffit ! Khalass !

- May-be later ?

- ... ... ...


- Tomorrow ?

- ... ... ... [avec un geste de la main disant non et gardant le visage aussi fermé que possible !]

- OK, may-be later !!!"



      Le bougre s'en va enfin.

      Le lendemain matin, nous sortons de l'hôtel pensant nous rendre tranquillement sur la West Bank. A peine avons nous parcouru dix mètres que, surgi comme le diable de sa boîte, Abdallah nous tombe dessus :

"- Hello, my friend ! You want a taxi ? You want to go West Bank ? I have my taxi there.

- La Choukrane !

- But I gave you my card. Remember ?
Do you need something ? Motor-boat, felluca ?

- Non merci !

- OK, where you go ?

- West-Bank, by my foot !

- But you need a taxi there ! I have taxi on West bank ! I can drive you to the ticket office !"

 

     Pensant le désarmer, puisque nous arrivons au ferry, nous grimpons ... Rien n'y fait, il nous emboîte le pas. Durant la traversée, il nous convainc et finalement nous acceptons son taxi. Là il empoigne son portable et commence une discussion avec son interlocuteur.

      A l'arrivée du ferry, il nous fait attendre, et finalement au bout de cinq minutes, arrive une vieille 404 break bleue et blanche, conduite par un moustachu aussi foncé de peau qu'Abdallah est clair, deux fois sa taille, avec une trogne de bon bougre auquel il ne faut pas marcher sur les pieds...


"- C'est quoi, cette histoire ? Je croyais que tu avais un taxi ?

- This is my brother, Muhammad !"
     

     Ouais, et moi, je suis ta sœur !

      Bref, c'est donc "en famille" que nous aurons le plaisir de faire nos excursions durant ces neuf journées à Louxor...

      Le prix négocié pour des "petites" journées" (en gros, de 8h 30 à 16h) sera de 80 LE, sans bakchich supplémentaire ! Compte-tenu de la période difficile, je n'ai pas voulu me montrer trop "rat", sachant que la saison a été très dure pour eux, ni en profiter pour marchander plus encore, car il aurait sans nul doute accepté...

 


      Petit aparté, ici, pour dire encore mille mercis à Marie qui m'ayant prêté un téléphone local à mon arrivée nous a permis de contacter ou d'être contactés sans soucis, et de nous sentir parfaitement sécurisés, sachant qu'à tout moment nous pouvions la joindre pour appeler au secours ou demander un renseignement ! Ça n'a l'air de rien, mais c'est très rassurant !

      Bon, pour les transports, j'ai eu la chance de faire un soir du "taxi brousse", et aussi de la moto !
La moto, je n'en menais pas large, mais c'était pour aller de chez mon marchand de chemises à une cash-machine, car il ne voulait être payé qu'en livres... Mais comme je n'avais pas payé les chemises, le gars qui m'a pris en selle m'a conduit comme une jeune mariée, ne voulant pas perdre un client avant que l'affaire soit faite !!!


      On a "juste" pris un rond point à l'envers, manqué se mettre dans une charrette de luzerne dont l'âne connaissait aussi mal le code de la route que mon chauffeur, et lorsque ma Catherine m'a vu revenir, elle était encore grise de peur !

      Prochain rendez-vous : samedi 23 juillet ...
   

 

François :jap:

 

 

NdRL :

 

(*) 100 livres égyptiennes  = 11, 18 €

 

(**) 1 livre égyptienne = 100 piastres

 

 

 

    Ici même, dans la partie "Commentaires", n'oubliez pas de lire les réponses que François a eu (et continuera d'avoir) la gentillesse d'adresser à tous et ce, jusqu'à mon retour définitif sur ce blog ...

 

     Merci à vous de poursuivre la lecture de son récit ; merci à lui d'accepter de jouer le jeu et de pallier mes absences estivales ...

 

Richard

Partager cet article

Publié par Richard LEJEUNE - dans L'Égypte en textes
commenter cet article

commentaires

christiana 16/07/2011


N'y a-t-il pas de danger à traverser sur de vieux rafiots? Se faire manger par les crocodiles? :-)


TIFET 16/07/2011


"Pas cher ! moins cher que gratuit !" ça c'est pour les Français !!
et moi de répondre : "Salam, la choukran " mais en le disant avec le sourire, ça passe mieux !! quant à leur façon de conduire, il faut s'y faire...surtout quand on circule à vélo ! ça me rappelle
de bons souvenirs.....


TIFET 16/07/2011


et pour Christiana, mais François le précisera sûrement, il n'y a plus de crocodiles à Louxor depuis longtemps !


François 16/07/2011


Pas de grand danger, Christiana, à naviguer sur le Nil, que ce soit avec le "baladi" (le ferry boat officiel) sur les petits motor-boats ou même sur les felouques. Ce ne sont point de "vieux
raffiots", mais des engins en tôle, généralement bien entretenus par leurs propriétaires dont c'est souvent le seul gagne pain...
Il y en a bien un qui coule de temps en temps, mais c'est bien rare rapporté au nombre de traversées effectuées quotidiennement.
Pour les "cro- cro- le cro-cro-crocro les crocrodiles du bord du Nil", comme dit dans la chanson, "ils sont partis n'en parlons plus" et il y a longtemps qu'ils ont disparu de la région de Louxor,
tout comme les hippopotames...

A Tiffet, eh oui, "Français fauchés comme les blés..." ou "Mahmoud écrase les prix", de grands classiques des souks... Voulant faire bref, je n'ai pas parlé non plus du "Robert de Niro du T-Shirt"
sautillant petit bonhomme qu'on ne peut manquer près du Sindbad Café...
En fait, il y aurait tant à raconter...

Amicalement !
François


Louvre-passion 17/07/2011


C'était donc en mars à Louxor, la vie quotidienne continue après la chute de Moubarak, mais je pense que les touristes devaient être rares. Et, apparemment ils ne semblent pas être revenus en grand
nombre.


François 18/07/2011


Un tardif commentaire, encore :

Effectivement, ce voyage était juste "post-révolution", et il n'y avait guère de touristes à Louxor.
La présence du char sur la photo de taxi est d'ailleurs symptomatique de cette situation.
Tout était calme, et nous n'avons pas eu la moindre inquiétude quant à notre sécurité malgré l'absence quasi-totale de police. Ca faisait tout drôle, d'ailleurs de ne voir aucun moustachu à
mitraillette sur les sites ! Tout au plus nous a-t-on déconseillé les ballades au soir tombant sur la cime thébaine afin de ne pas risquer de déranger d'éventuels fouilleurs sauvages...
Et régnaient une atmosphère d'espoir en des jours meilleurs et une liberté de parole que je n'avais jamais vues là-bas.
Espérons que vite les touristes et leur manne reviennent, car l'argent devient bien rare dans les foyers de Louxor !

Amicalement !
François


ilovelouxor 10/02/2012

Bonjour, j'étais à Louxor en janvier 2012 et je connais bien le guide Abdallah ! Il m'a bien aidé pour visiter les temples de la rive ouest. Il n'y a pas beaucoup de touristes en ce moment et la
situation à Louxor est un peu tendue à cause de cela... Mais j'ai passé un super séjour.

Présentation

  • : EgyptoMusée - Le blog de Richard LEJEUNE
  • EgyptoMusée  -  Le blog de Richard  LEJEUNE
  • : Visite, au Musée du Louvre, au fil des semaines, salle par salle, du Département des Antiquités égyptiennes.Mais aussi articles concernant l'égyptologie en Belgique.Mais aussi la littérature égyptienne antique.Et enfin certains de mes coups de coeur à découvrir dans la rubrique "RichArt" ...
  • Contact

SI VOUS CHERCHEZ ...

Table des Matières (13-12-2012)

 

METCHETCHI

 

OU

 

Sinouhé - Hiéroglyphes

 

SINOUHE

Ou Encore ...

L' INDISPENSABLE



Les dessins au porte-mines

de Jean-Claude VINCENT

EgyptoMusée est membre de

Pages

EgyptoMusée publie aussi sur Eklablog.